John Galliano, le culte d’un Dieu de la mode.

On vient d’annoncer le retour de John Galliano, le bad-boy de la mode. En effet « Johny » a subitement quitté la maison Dior en 2011 après avoir fait la polémique pour avoir lancer des injures pro-nazis dans un bar.

Le journal « Women’s wear daily » annoncerai le retour très prochain de notre bien aimé couturier dans les studios New Yorkais d’Oscar De La Renta, son « bienfaiteur ». Pendant des mois nous l’avons chercher et quelques fois apperçu à Paris par exemple où il déjeunais avec Anna Wintour -R.E.C de Vogue US.- il a également dessiner la robe de marier de Kate Moss, le grand retour de Galliano est assuré, et peut-être sera-il présent à la prochaine New York Fashion-Week.

Pour ce fait, je vous ai concocté une petite rétrospective de ses looks, sa vie et son travail.

Image

Fils d’un Plombier et d’une amatrice de flamenco, le jeune Juan Carlos Antonio Galliano de son vrai nom, grandit dans un faubourg cosmopolite et pauvre de la banlieue de Londres.

Image

Il étudie à la célèbre école Central Saint Martins de Londres, et obtient son diplôme brillamment. Tout d’abord il s’occupe des costumes du National Theatre de Londres, et ce travail l’inspire beaucoup.

Après avoir obtenu son diplôme il pose un pied dans le monde de la mode en créant son propre label « John Galliano », il sort une première collection : « Afghanistan Repudiates Western Ideals  » Ses créations ne suscitent pas les critiques attendu, et on estime que son travail n’a rien a voir avec le Prêt-A-Porter.

Image

Il persiste dans son travail et gagnes des « fidèles », on le nomme déjà « Génie », « Dieu de la mode ». Il présente alors des collections à Paris, la consécration pour un couturier. Ses finances sont au plus bas, mais il reçoit quand même la visite de certaines femmes connues telles que Madonna ou encore Papa Wemba, la vedette de la chanson africaine, qui va jusqu’à le citer dans ses titres.

Image

Galliano fait des défilés de plus en plus excentriques, il invente autre chose pour chaque nouvelle présentation. Il fait par exemple défilé des femmes rondes et des naines :

Image

En 2011 c’est la chute, suspendu de ses fonctions chez Dior chez qui il travaillait depuis plus d’une décennie a cause de mauvaise conduite dans un bar, il sombre dans un gouffre sans fin. C’est le culte Galliano qui se termine..

Mais soyez heureux ! Il revient !

Publicités
Comments
2 Responses to “John Galliano, le culte d’un Dieu de la mode.”
  1. welovefur dit :

    I love so much John Galliano
    kisses
    www. welovefur.com

Leave a comment !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :